4 sites à explorer au Vietnam

Partez à la conquête de ses montagnes sculptées, arpentez ses rizières infinies et enivrez-vous de sa culture authentique…  Aux confins du Laos et  du Cambodge, le Vietnam fascine tant par sa beauté sauvage que par son passé troublant.  Autrefois inconnue des touristes, elle est aujourd’hui une destination de prédilection pour les aficionados de découvertes et d’émotions nouvelles.

La baie d’Halong

Nimbée de mystère, la baie d’Halong est un endroit qui se métamorphose au gré du temps. Lorsque la brume l’envahit, ses pains de sucre disparaissent peu à peu sous un voile grisâtre.  Une fois que le ciel s’éclaircit, elle dévoile ses eaux émeraude qui scintillent telle la pierre éponyme. À l’heure du coucher de soleil, elle inspire la quiétude et s’habille dans des tons orange ou rose. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 1993, ce lieu idyllique est souvent pris d’assaut par des bateaux de croisière et des canoës. 

Sapa

Façonnées par les mains de l’homme, les terrasses de rizières à Sapa  sont  des « œuvres d’art » arborant des lignes ondulées. Elles sont situées au flanc d’une montagne verdoyante, au creux d’une vallée luxuriante.  Au Vietnam, beaucoup d’hommes et de femmes s’activent dans les champs de riz pour faire vivre le secteur agricole, munis de leur chapeau conique et d’une palanche en bambou. Les voyageurs qui se rendent à Sapa  peuvent plonger dans le quotidien de ce peuple travailleur et chaleureux et profiter d’une halte pour contempler des paysages renversants.

Hoi An

La ville d’Hoi An, située au centre de Vietnam est le creuset de plusieurs cultures.  On retrouve les empreintes de l’influence  vietnamienne, chinoise, japonaise et européenne dans sa gastronomie, le mode de vie de ses habitants et son architecture. D’ailleurs, il est impossible de faire l’impasse sur quelques-uns de ses héritages : le pont-pagode japonais, l’ancienne maison Tân Ky et la maison commune de la congrégation chinoise de Fujian. À la nuit tombée, Hoi An se montre sous ses plus beaux atours. Les véhicules cessent de circuler pour faire de la place aux piétons. Il est temps pour les habitants de rendre hommage à leurs ancêtres. Pour cette occasion, la cuisine ancestrale fait son retour et les lampions envahissent chaque recoin de cette ville inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

My Son

À 40 km de Hoi An, My Son est un de ces endroits qui ont conservé l’âme de leur riche passé.  Il abrite les vestiges des temples hindous construits par les rois de Champa, une civilisation qui s’est éteinte au fil du temps.  Si certains édifices n’ont pas tenu longtemps à cause des guerres, les ruines de ceux qui ont survécu sont impressionnants et méritent  l’admiration. My Son se situe toutefois dans une vallée où les averses sont fréquentes. Ceux qui souhaiteraient visiter ce site exceptionnel sont donc prévenus.

Prêt à découvrir le Vietnam ? Consultez ce lien

  

Photo credits: Skeeze, Sasin Tipchai and Ingo66

Share Email

Retour haut de page